L'autonomie chez l'aidé et le rôle de l'aidant : Cadre, transparence et confiance

Alors que trois millions et demi de Français aident de manière régulière un membre de leur famille ayant perdu son autonomie, la professionnalisation de l’aide à domicile apparait comme une nouvelle réponse aux problématiques de santé de notre société et consacre une nouvelle catégorie d’aidants. Auxiliaires, aide-soignantes, infirmières, les aidants professionnels sont des nouveaux acteurs du monde de la dépendance. Depuis 2010, la Journée Nationale des Aidants sensibilise la société au rôle des aidants qui accompagnent des personnes âgées, des personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap. L’objectif est d’informer les entreprises, de sensibiliser les salariés et tous les actifs aux aides existantes, mais aussi mobiliser tous les acteurs du soutien aux aidants. Amabilis a décidé de constituer ce livret, destiné aux aidants, aux familles et au grand public.


⚖️ Mon quotidien, mes lois

Etymologiquement, le mot autonomie vient de l’association des mots grec autos- soi même et nomos- loi,règle. Être autonome, c’est donc avoir la possibilité de suivre ses propres règles, ses propres lois. Quand on se pose la question du maintien à domicile, on s’interroge indirectement sur les alternatives - en général, le placement dans une institution spécialisée, un hôpital, un foyer. Si évoluer dans une structure spécialisée dans la prise en charge des personnes en situation de dépendance a des avantages indéniables, beaucoup de bénéficiaires choisissent de rester chez eux. Un environnement familier, des repères structurants et surtout la capacité à faire ses propres choix sont autant d’arguments qui motivent aujourd’hui de plus en plus de personnes à vouloir être aidées dans un cadre intime, au quotidien. Loin d’être anecdotique, le rôle des aidants devient alors crucial : il conditionne la survie et le bien-être des bénéficiaires. L’existence d’une population qualifiée et formée à ces gestes, ces savoir-faire et ces savoir-être est nécessaire, puisqu’elle devient constitutive du choix de milliers de personnes, désireux de maximiser leur espace de choix et leur autonomie. Dans ce livret, Amabilis souhaite pouvoir offrir aux professionnels de l’aide à domicile un relai, des réponses et un ensemble de perspectives sur leur activité, à travers de courts essais, des témoignages, des discussions et des conseils pratiques. Cette présentation fait figure de plan et distingue les articles qui seront développés dans l’objet final.


Le couple aidant - aidé

🤝Apprendre à être aidé Si la dépendance est parfois une situation que l’on a à gérer dès la naissance, elle arrive à tout âge et dans des circonstances qui peuvent être brutales. Qu’il s’agisse d’un apprentissage tout au long de la vie ou d’une adaptation soudaine, appréhender sa perte d’autonomie n’est pas toujours facile. A travers un témoignage, une réflexion et nombre de recommandations pratiques, Christine Miqueu-Baz évoque la difficulté d’apprendre à être aidé. Parcours psychologique, philosophique, concret, s’inscrire dans le couple aidant/aidé peut demander un travail de la part du bénéficiaire, pour que le duo puisse se construire harmonieusement.Dans une profession où le relationnel est crucial et où les rapports peuvent être difficiles à structurer, il est bon de savoir communiquer sur ses besoins et ses limites. 🎙Interview : être aidant, une vocation Les métiers d’aide à la personne ont un problème d’image. Ils sont souvent mal considérés, et on estime à tort qu’ils ne sont que des obligations temporaires qui ne peuvent constituer une carrière valorisante. Quand elle parle de son métier, Julie Monduc , dame de compagnie, décrit une vraie vocation. Au fil de la discussion, elle évoque son envie de « prendre le temps » d’aider les bénéficiaires et d’assurer une qualité de service. Elle présente un métier qui l’a fait grandir humainement et professionnellement et montre qu’être aidant peut être un choix. Elle travaille aujourd’hui chez plusieurs bénéficiaires, dont M.Maitenaz ; au cours de cet entretien, elle explique la dynamique de ce couple aidant/aidé harmonieux, et trace le contour d’un métier de coeur et d’avenir.

☀️L’importance de l’environnement dans le travail des aidants

Selon Vanessa Ducloux, auxiliaire de vie et coordinatrice chez Amabilis, l’environnement dans lequel évolue l’aidant est tout aussi important que son rapport avec le bénéficiaire. Se mettre en relation avec une personne en état de dépendance, c’est accepter d’apprendre à gérer les conditions de vie relatives à sa situation. Vanessa Ducloux présente les défis d’une relation qui se développe dans l’intime, entre le cadre et l’affect : être professionnel tout en sachant se protéger, cloisonner et gérer son investissement émotionnel, apprendre à considérer l’individu au delà de la maladie et réussir à définir ses limites.

🖐Aidé, actif, aidant Louis Debouzy, en situation de handicap depuis dix-huit ans, a besoin d’auxiliaires de vie au quotidien. Après plusieurs déconvenues en tant que client, il fonde en 2014 la société Amabilis, une entreprise d’aide à domicile ambitieuse, qui place les besoins des bénéficiaires au centre de son activité et s’engage ouvertement pour lutter contre la précarisation du travail des auxiliaires de vie. Louis Debouzy nous parle de son rapport à son handicap, de sa vision de l’autonomie, de ses décisions et de ses ambitions. Jeune, engagé, actif, il partage avec nous une vision unique avec la légitimité d’un aidé et l’expertise d’un aidant.

12 vues0 commentaire